Vivre et travailler aux Canaries ? Pourquoi pas ? Vivre aux Canaries, c’est pouvoir vivre avec quelques euros par mois et avec une vie très détendue… et toujours au soleil ! En fait, vivre et travailler aux Canaries est certainement moins cher que dans d’autres pays européens, tout comme il est moins cher de prendre des vacances sur l’une de ces merveilleuses îles du printemps éternel.

Vivre et travailler aux Canaries

1. Allègements fiscaux

Aux Canaries, il n’y a pas que les prix des restaurants et des clubs qui sont très abordables, mais aussi les prix des transports et des taxis. Il y a également un aspect important qu’il ne faut pas sous-estimer : bien qu’elles fassent partie de l’Espagne, les îles Canaries forment une communauté autonome et peuvent bénéficier d’un régime fiscal spécifique et facilité, avec pour conséquence que de nombreux produits tels que l’essence, les boissons alcoolisées, les cigarettes et d’autres produits coûtent moins cher.

2. Climat toujours doux

Outre le faible coût des vacances ou des frais de subsistance tels que la nourriture et le transport, le chauffage est également très faible car il est utilisé quelques jours par an (sauf en montagne), grâce à un climat tempéré et doux qui assure soleil et chaleur toute l’année. Il n’y a ni automne ni hiver et la saison la plus « froide » est le printemps. La température moyenne se situe donc toujours autour de 20° (durant les mois les plus chauds, cette moyenne prend plus de cinq degrés) et le taux d’humidité est très bas. Cela doit être merveilleux de passer plus de temps en plein air, au soleil, à la mer et sur les plages !

3. Impôts et coût de la vie

Les impôts à payer pour ceux qui décident de vivre et de travailler aux Canaries sont les plus bas d’Europe. Depuis plusieurs années, la Communauté autonome des îles Canaries a réussi à mettre en place un plan de recettes fiscales peu élevées pour revitaliser le territoire et permettre aux investisseurs étrangers d’investir de manière rentable. Et si l’on ajoute à cela que le coût du loyer est d’environ 400 € par mois pour un petit appartement, il est facile de voir que vivre aux Canaries est certainement très pratique et bon marché. Sans compter que l’essence coûte environ 1€/litre et que les repas au restaurant coûtent moins de 10€ en moyenne.

4. Salaires

La plupart des emplois sont liés au tourisme : le salaire moyen d’un employé est d’environ 800-1000€ par mois. C’est tout. Cela signifie que, malgré le faible coût de la vie et le système fiscal avantageux, vivre aux Canaries ne signifie pas devenir riche. Cela signifie toutefois pouvoir profiter d’un mode de vie différent, plus calme et plus détendu.

5. Chômage

La crise économique n’a pas épargné les Canaries non plus. Avec l’augmentation substantielle du nombre de résidents, le taux de chômage a également augmenté davantage ces derniers temps. Toutefois, le flux de touristes vers cette destination reste assez constant, de sorte que, pouvant compter sur des compétences valables et référencées, des connaissances linguistiques et la volonté de travailler avec sérieux et souplesse, les chances de trouver un emploi de salarié ne manquent pas.

6. Travailleurs indépendants

C’est bien mieux si, d’un autre côté, vous appartenez à la catégorie des travailleurs indépendants et que vous arrivez peut-être aux Canaries déjà fort dans votre métier. Dans ce cas, l’hospitalité des îles Canaries n’aura pas de limites et vous pourrez bénéficier de nombreux avantages dont une fiscalité réduite, une fibre optique en expansion continue et une grande présence de coworking.

7. Ouverture d’une entreprise

Les Canaries accueillent également ceux qui décident d’ouvrir une entreprise à bras ouverts, investissant entre 50 000 et 100 000 euros dans le cas de Gran Canaria et de Tenerife et employant au moins 3 à 5 personnes. L’un des avantages les plus exclusifs de ceux qui investissent les sommes les plus importantes est qu’ils peuvent intégrer la ZEC (Zone spéciale canarienne) et bénéficier de l’un des meilleurs taux d’imposition en Europe.

8. Le choix de l’île

Les îles Canaries, de Tenerife, Gran Canaria, Lanzarote à Fuerteventura, sont toutes différentes et le choix dépend avant tout de la perspective de vie de chacune. Il faut dire que, pour les indépendants et les travailleurs autonomes, l’île de Gran Canaria et l’île de Lanzarote sont idéales pour ceux qui sont fascinés par les terres volcaniques et les paysages lunaires, tandis que pour ceux qui cherchent un emploi dans le tourisme, il vaut mieux opter pour Fuerteventura et Tenerife, la plus grande des îles Canaries et la plus touristique, célèbre pour avoir accueilli le Teide, le plus haut sommet d’Espagne.