Au-delà des pyramides qui sont les premiers éléments venant en tête des touristes quand il s’agit de l’Égypte, il existe d’autres monuments historiques, et une partie du Caire méconnue par les touristes . En général, ceux qui font une croisière sur le Nil visitent le Caire en une journée : les pyramides, le musée égyptien et une visite rapide de la ville vue de la fenêtre du bus touristique. Mais la ville Caire regorge de nombreux lieux qui méritent d’être visités. Il vous suffit d’avoir un bon guide que vous pouvez trouver en vous renseignant à l’office du tourisme pour bénéficier d’une excursion privée et profiter des visites des lieux suivants.

La Mosquée Amr Ibn al-Aas (Al Fustat)

Cette mosquée, qui porte le nom de son propriétaire (le conquérant arabo-musulman de la Palestine), est située à la frontière entre la vieille ville habitée par les Coptes et la partie à prédominance musulmane. Les deux communautés égyptiennes ne vivent pas très bien à proximité et les conflits sont souvent fréquents. Atteindre la mosquée à pieds est assez évocateur car vous pouvez croiser des soldats armés de mitrailleuses sur les côtés des rues.
Pendant les visites, les chaussures doivent rester à l’extérieur et il faut couvrir l’arrière de la tête. Un autre monde vous attend une fois à l’intérieur. Les tapis rouges et les couleurs chaudes de la colonnade accueillent les touristes. 

Beit Al-Suhaymi

Dans la métropole, il y a beaucoup de vieilles maisons encore en excellent état mais peu peuvent faire l’objet de visites touristiques. Beit Al-Suhaymi, située dans le quartier de Khan El Khalili (également connu pour ses nombreux souks), est une ancienne maison ottomane appartenant au cheikh Abdel Wahab, construite en 1796.
Véritable lieu à ne pas manquer pendant votre voyage, vous y trouverez un labyrinthe de pièces, de sols en marbre, de meubles en bois, de décorations de plafond encore intactes et un petit jardin intérieur. Entrer semble remonter le temps, quelques centimes pour le billet et vous pouvez rester aussi longtemps que vous le souhaitez, l’ambiance est vraiment très charmante. Les fenêtres en bois tressé laissent entrer de faibles rayons de soleil et toute la pièce est en demi-teinte. Il y a des pièces pleines de tapis et de tables colorées où l’on buvait autrefois du thé, le bain turc avec son plafond étoilé, les portes massives toutes incrustées…

Azhar Park – Darb Al-Ahmar district

Azhar Park est le plus grand jardin public de la ville caire. Les habitants y passent le samedi avec leurs amis et leur famille.
Il a été construit entre 1997 et 2006 pour réaménager l’un des quartiers les plus malheureux de la ville, le quartier de Darb al-Ahmar. Le parc est situé sur une colline et de là, les touristes peuvent admirer les points les plus particuliers de la ville, dont la citadelle de Salah al-Din et la caractéristique « Ville de la mort », un cimetière qui est devenu une zone habitée. Le parc est immense, plein de fontaines, de cascades, de jardins ; il y a aussi une crèche, un restaurant panoramique et une aire de jeux pour les enfants.