Travailler à Barcelone est le rêve de nombreux Italiens qui viennent d’abord visiter la ville puis en tombent amoureux, ou dans une mauvaise situation, jusqu’à ce qu’ils veuillent passer la plus grande partie de leur vie dans la capitale de la Catalogne. Avoir des ambitions est une chose très positive, mais vous devez toujours essayer de garder les pieds sur terre et prendre le temps de résoudre tous les problèmes bureaucratiques qui séparent le désir de trouver un emploi de la réalisation de votre rêve.

Pratiques administratives et NIE

Pour pouvoir travailler à Barcelone, vous devez demander le NIE, le numéro d’identification des étrangers résidant en Espagne. En plus du travail, le NIE est nécessaire pour permettre à l’entreprise qui vous engagera d’activer votre assurance travail et pour vous permettre d’ouvrir un compte bancaire espagnol et avoir un carte bancaire, sur lequel l’entreprise pourra verser votre salaire. Si vous avez la nationalité d’un pays hors UE ou assimilé (Suisse, Norvège…), il vous faudra un visa de travail. Celui-ci est beaucoup plus difficile dans toutes ces situations Et si vous voulez prolonger un visa et continuer à séjourner en Barcelone après l’expiration de votre visa, vous devez déposer une demande de prolongation, avant la fin de validité de votre visa, auprès de l’autorité préfectorale du lieu où vous vous trouvez. Pour obtenir un NIE, il faut une preuve, ce qui explique pourquoi, en tant qu’étranger, vous resterez en Espagne plus longtemps qu’un simple séjour de vacances sinon il va y avoir le refus. Les raisons les plus fréquentes sont les études ou le travail : dans cette situation, vous aurez besoin d’un contrat (il est important d’indiquer les dates de début et de fin et un justificatif de domicile récent. Votre carte de séjour étudiant ou votre VLS-TS étudiant.) afin que les fonctionnaires puissent régler le type de NIE à fournir. N’oubliez pas que la première fois que vous irez faire une demande de NIE, vous devrez faire un devis à l’avance dans leur page, c’est-à-dire prendre un rendez-vous en ligne sur le site de l’Oficina de Extranjería. Pour le renouvellement, rendez-vous sur la page de l’Oficina de Extranjeria à Rambla Guipuzcoa, 74 et prenez votre numéro. Une fois une période de 6 mois écoulée, vous pouvez accéder au page web de la Seguridad Social (assurance sociale) et télécharger un formulaire qui certifie que l’entreprise a activé votre profil et votre assurance à la date x. Vous pourrez ainsi postuler à El Papel Verde, le NIE pour les résidents (même si vous résidez encore en Italie) qui a une validité illimitée.

Comment trouver un emploi ?

Si vous cherchez un emploi de serveur, de barman ou de vendeur, Il est recommandé de vous déplacer dans la ville avec votre paquet de CV imprimés et des carte, prêts à être distribués. Montrez que vous êtes une personne active, prête à apprendre et que vous savez manier les langues… vous n’aurez besoin de rien d’autre ! Si vous préférez chercher un emploi dans une entreprise, allez sur Internet. Il existe au moins trois pages importants où vous pouvez trouver l’emploi qui vous convient le mieux : Studentsjob.es, Infojobs.es et Indeed. Le premier site en particulier est parfait pour tous les nouveaux diplômés qui abordent le monde du travail pour la première fois ou qui ont déjà de l’expérience, mais ne connaissent pas l’espagnol : il y a beaucoup d’entreprises à Barcelone qui cherchent des stagiaires italiens et, même si le salaire ne sera pas élevé (la situation des « becarios » est pire qu’en Italie), cette période de formation représentera sûrement la bonne expérience personnelle dont vous aurez besoin pour vous installer et apprendre une nouvelle langue et un nouveau travail. En outre, Barcelone est en train de devenir « le San Francisco européen » en termes de grande présence de start-ups et de nouvelles idées d’entreprises. Travailler dans un environnement émergent vous permettra d’apprendre à occuper de nombreux postes différents et à mettre en œuvre vos compétences comme aucune autre grande entreprise structurée ne vous le permet.

Comment faire sa déclaration d’impôts ?

La question est assez simple : vous devez d’abord comprendre dans quel pays vous résidez. Si vous résidez en Espagne et que vous travaillez dans ce pays, vous n’aurez bien sûr qu’à y faire une déclaration d’impôt. Toutefois, si vous travaillez en Espagne depuis peu et que vous n’avez pas encore déménagé votre résidence, si vous voulez respecter correctement les lois des deux pays sans recours aux arnaque, vous devez déclarer vos revenus à la fois en Italie et en Espagne. Le fait est que vous êtes résident en Italie, vous devez payer des impôts en Italie, mais si vous travaillez en Espagne, vous les payez aussi là-bas. Ensuite, vous faites ceci : vous faites votre déclaration d’impôts en Italie et vous y demandez un formulaire attestant de votre résidence dans votre pays, pour le présenter à l’État espagnol et demander le remboursement des impôts payés, puisqu’ils sont déduits de votre salaire espagnol. Enfin, n’oubliez pas que si vous travaillez à l’étranger pendant plus d’un an, vous devrez obligatoirement vous inscrire auprès de l’A.I.R.E., le registre des citoyens italiens vivant à l’étranger.