Si vous voulez découvrir le monde, sachez que la règle de conduite dans un pays est peut être différent à l’international. En effet, le code de la route dépend du pays où vous passes vos séjours. Pour le cas du Pérou, c’est considéré  comme insolite. Souvent, les français qui sont en visite des régions ont du mal à s’adapter à la circulation dans les villes du Pérou. Conduire la nuit ou la journée sur les routes du Pérou, vous aurez besoins de conseils et de connaitre les règles. Ainsi, vous pourrez profiter pleinement de votre aventure voyage au Pérou puisque vous aurez besoin d’un moyen de transport pour vous déplacer d’un endroit à un autre comme à l’hôtel vers Nazca, Cuzco, et les îles de la région . Si vous envisagez de conduire pour vous rendre vers le lac canyon colca ou macchu Picchu, cet article est pour vous.

Le dépassement est toujours autorisé

Une courbe invisible ? Double ligne continue ? Pas de panneau de dépassement tous les 10 mètres ? Pas besoin de rester à droite. Au début, vous êtes encore effrayé lorsque les voitures s’approchent de l’avant sur votre propre voie et s’approchent de plus en plus vite en doublant. Conducteur fantôme ? Non, il ne dépasse qu’un peu « de près ». Les bus et les camions aiment particulièrement les dépassements, de préférence dans les coins cachés… La conduite anticipative, surtout si vous voulez vous dépasser, est recommandée.

Les Péruviens transforment deux voies en trois ou quatre. Ou même cinq, si les petits moto-taxis s’entassent encore et vous volent impitoyablement votre voie. Souvent, il n’y a pas de traces marquées ou les derniers vestiges de celles-ci n’intéressent personne

Le plus effronté a la priorité

Attendre à un carrefour et laisser le premier devant ? Non, c’est le souverain qui gagne, et c’est toujours celui qui se contente de conduire. Ou dans le doute, celui qui a la plus grosse voiture.

 La rue n’est pas égale à la rue – ou – ne faites pas confiance à Google Maps !

Si Google Maps indique que l’itinéraire saisi prend 2 heures, ne lui faites pas confiance (ou ne lui faites confiance que si vous avez un véhicule tout-terrain). Au Pérou, les routes marquées sur Google Maps se révèlent être des routes de gravier avec de profonds nids de poule et on ne peut progresser qu’à 10km/h (sans blague). Il vous faudra alors 5 heures pour le trajet au lieu de la 2ème heure indiquée. Nous avons vraiment vécu cela sur le chemin du Colca Canyon à Nazca.

Les chiens qui poursuivent les voitures sont normaux

Les propriétaires de chiens péruviens ne passent pas leur temps à promener leurs chiens. Le matin, les chiens sont simplement mis devant la porte. Selon la devise « Allez jouer gentiment, à ce soir. Et ne rentre pas à la maison en ayant faim ». Le passe-temps favori des chiens est de jacasser au passage des voitures et de courir à côté d’elles, se faisant presque écraser. La chasse. Mais ce n’est pas seulement les chiens qui ont des propriétaires qui aiment faire cela, mais aussi les nombreux chiens des rues du Pérou.

Des nids de poule aussi profonds que le canyon de Colca. Des routes sans asphalte et des kilomètres d’ornières sur des routes pavées. Aux carrefours, le conducteur du SUV aime aussi avoir la priorité – selon le principe « vas-y, je vais t’aplatir petite voiture ». Le fait est qu’un SUV a vraiment du sens ici !

 La conduite avec des feux est facultative

Même la nuit ! Nous pensons que cela pourrait être dû au fait que les Péruviens n’attachent généralement pas beaucoup d’importance à la sécurité routière de leurs véhicules et que de nombreux phares des voitures sont simplement défectueux et donc éteints. D’autre part, il se peut que les Péruviens préfèrent conduire dans l’obscurité. Et de toute façon, les nids de poule peuvent être repérés trop tard.

8. Toutes les pièces de la voiture doivent être à l’épreuve du vol

Qui pense que personne ne volerait des lunettes de soleil n’a pas encore été le Pérou. Ici, les miroirs sont des objets volés recherchés et très populaires. Sur chaque voiture récente, les rétroviseurs sont munis de bouchons en plastique supplémentaires, comme protection contre le vol des rétroviseurs. D’autres pièces de voiture appréciées des voleurs sont toutes sortes de lumières, d’antennes et même d’enjoliveurs. Sur notre voiture de location, elles étaient fixées à l’aide de vis.

9. Les animaux aiment se promener dans les rues du Pérou

Au Pérou, la conduite n’est pas évidente vu que les animaux participent eux aussi à la circulation , notamment, les lamas, chevaux, moutons, chiens. Bien que les chiens, lorsqu’ils traversent la route, sont en fait toujours les usagers de la route les plus prévenants. Nous avons été très étonnés de voir comment presque tous les chiens errants, debout sur la route, regardent d’abord à gauche et à droite, en attendant les voitures qui passent, regardent à nouveau et s’assurent qu’ils sont en sécurité, puis trottent de l’autre côté de la route. Les nombreux pauvres chiens errants du Pérou se font probablement déjà inoculer ce produit avec le lait maternel. Ou bien ils ont simplement appris au fil des générations. En tout cas très fascinant.

Quelques conseils pour le transport

Le meilleur conseil pour un aller-retour en voiture à travers le Pérou est certainement la location de voiture. En effet, les locations de voiture sont fréquents en quête d’aventure qui veulent effectuer une visite du pérou. Un véhicule tout-terrain de type 4×4 est la voiture idéale pour un road-trip vers le machu picchu  ou le canyon  la colca. Ignorez la différence de prix par rapport à la petite voiture ! Cela en vaut vraiment la peine et vous serez heureux d’avoir un empattement plus long si vous avez un nid-de-poule. Sinon, il faut toujours s’attendre à des conducteurs fous et être prêt à tout… les chiens, les voitures, les gens. Tout peut être sur la route à tout moment. Un voyage pérou sans une visite machu ou du lac Titicaca n’est pas pareil, ainsi, profitez de votre road-trip même si vous aurez préférez prendre un vol ou un train comme moyen de transport.

Amusez-vous bien en conduisant au Pérou !